Malte - Le 18/06/2014

Gozo, le bac à sable
Depuis quelques jours on lézarde autour des iles maltaises. Criques, petits ports, mer intérieure…tout y passe, et chaque arrêt est prétexte à sieste, pré-sieste, apéro et contemplation extrême.

D’habitude j’aime mieux les vacances sportives, mais j’avoue, on se fait vite à l’eau turquoise et à la tranquillité.

 

Mention spéciale pour le « Fungus Rock », un rocher isolé qui selon la légende abriterai des champis magiques, et la « Ventana Azul » comme ils disent, une sorte de trou dans la falaise qui donne sur le large, et qui forme une mer intérieure plutôt cool.

palmespouce-9638

palmespouce-9684

Sinon Gozo, c’est un peu désert.

 

Victoria, la grande ville, sauve un peu la mise, mais le reste ce sont des petits villages et des champs jaunes à perte de vue. Avec les falaises tout autour ça fait une sorte de grand bac à sable, chauffé à blanc (120° thermostat 4).
L’attraction principale ce sont de vieilles maisons préhistoriques, d’au moins -3000 avant JC (les plus vieilles de le monde). Tout est parfaitement orchestré pour accueillir les hordes de crins blancs, venus de toute la planète pour admirer ces pierres jaunes immobiles.

 

palmespouce-9694
palmespouce-9690

La foule en délire se presse devant l’entrée en attendant l’ouverture des portes.
Heureusement, nous on est venu en Jeep de la muerte. Du coup c’était un peu cool.
La Valette, la capitale de Malte est plus agitée. Elle s’articule autour de trois ports naturels fortifiés, qui prennent toute leur ampleur en entrant par la mer. La journée c’est une ville de méditerranéenne chouette. J’imagine que le soir ça doit être top, mais pas le temps de rester, l’emploi du temps est serré.

palmespouce-9719

palmespouce-9744

Palmes : L’épave du UMM El Faroud :

 

Les maltais doivent conduire leurs bateaux aussi mal que leurs bagnoles, vu le nombre d’épaves qui entourent l’ile. (remarque on à failli y passer aussi). Du coup c’est parfait pour la plongée si vous kiffez les gros navires rouillés genre super-tanker. Par contre pour la faune et la flore c’est la catastrophe, et pas grand chose n’est prévu pour améliorer la chose…Seules les épaves sont protégées de la pêche depuis que Malte fait partie de l’Europe. Le reste de l’ile est tranquillement sur-exploité.

 

L’épave sur laquelle j’ai pu plonger est une des plus grosses : un tanker de de 110m. Une explosion l’a coupé en deux alors qu’il travaillait vers La Valette, et les autorités ont décidé de le couler un peu plus loin en 1998. Il s’étale maintenant entre 30 et 40m de fond, au sud-ouest de l’ile.

 

Bezz diving center

 

Si vous passez par Melliha, c’est un club de plongée parfait. Des jeunes qui montent leur business et qui on l’esprit idéal pour la plongée :
Des groupes de 4/5 max, ils font tout pour vous arranger, et choisissent les horaires pour éviter les sorties des usines à plongeur de l’ile.

 

http://www.malta-diving.com/

(Visited 87 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *